Thierry Bouvier
Thierry Bouvier Artisan Boulanger Pâtissier Traiteur
Chargement...
Fermer Menu

On peine à y croire mais ça y est, l’arrivée de l’été est imminente !

Et pour fêter ça, notre Chef pâtissier vous propose de quoi de vous régaler et vous rappeler ce qui vous attend très bientôt : un repos bien mérité, au fond du transat. Rien que ça !

Côté dégustation, il vous propose 3 déclinaisons : la fraîcheur du Mojito, la subtilité du fruit rouge, et la douceur de l’abricot.

A cette occasion, nous nous sommes dit qu’il était temps de vous en parler, de notre Chef ? Il s’appelle Mickaël Houillot, et il s’est prêté au jeu des 10 questions-réponses rien que pour vous !

Quel est ton parcours ? Issu d’un bac scientifique, je me suis orienté vers un BTS hôtellerie-restauration puis une Mention Complémentaire « dessert de restaurant ». Puis j’ai fait quelques saisons, avant de saisir l’opportunité qui m’a été offerte en 2004, de prendre un poste au sein du groupe Thierry Bouvier.

Quel est ton 1er souvenir gourmand ? La tarte crumble pomme-rhubarbe de ma maman, préparée avec la rhubarbe du jardin.

Quels Chefs t’ont inspiré et t’inspirent encore aujourd’hui ? Tout d’abord, Pierre Hermé pour sa rigueur et sa technicité. Et depuis quelques années, Christophe Michalak pour ses desserts gourmands, et Cédric Grolet pour son travail autour des fruits.

Dans quel type de pâtisserie te classes-tu ? Pâtisserie gourmande et instantanée. J’aime varier mes recettes et mes gammes à mesure de mes inspirations.

Quel regard portes-tu sur la pâtisserie d’aujourd’hui ? La pâtisserie d’aujourd’hui se transforme pour se rapprocher davantage du produit. Les desserts très mousseux et crémeux laissent place aux fruits et autres composants, sublimés de différentes manières (compotée, fruits frais…). La pâtisserie régressive revient également avec des produits simples et gourmands, nous rappelant la douceur de notre enfance (madeleine, cookie…)

Te sens-tu attiré par d’autres domaines artistiques ? J’ai toujours été très manuel, et si je n’avais pas choisi la restauration et en particulier la pâtisserie, le travail du bois m’aurait énormément plu.

Quel grand classique de la pâtisserie souhaiterais-tu revisiter prochainement ? J’aimerais retravailler le millefeuille, dans une version plus graphique et croustillante.

Quel conseil donnerais-tu aux passionnés qui souhaitent se lancer dans le métier ? C’est un métier de passionné, qui est toujours en mouvement. Il faut sans cesse se remettre en question et chercher la nouveauté pour surprendre le client.

Un plaisir gourmand inavouable ? Mon moment préféré de la journée : la pause goûter avec mes enfants au retour de l’école.

Un petit mot pour la fin ? Je souhaite remercier mon équipe de pâtisserie et particulièrement Romuald qui m’accompagne depuis le début de cette aventure. Leur implication à mes côtés nous permet d’avancer quotidiennement, au fil de nos idées.